L'histoire japonaise avec ces decouvertes l'avant du japon

Histoire du Japon

Découverte Marco Polo


En Occident, on note l'apparition du japon avec Maroc-Polo(1254-1324) qui a décrit dans son livre de voyage (1301) avoir aperçu une île nommée Cipangu qui est une déformation du cantonnais Jih pen Kwok et du mandarin Jypen Khoue : Pays du Jipên. On nommera par la suite le japon, Hip-hon ou Zip-hon, et les japonais aujourd'hui le disent Nihon ou Nippon : "soleil levant".

Mais des légendes racontent que l'empire du japon naquit en 660 Avant J.C., qu'il fut créé par l'empereur Jimmu, descendant de la déesse Amaterasu. Cela reste des légendes car avec les techniques modernes on arrive à déterminer, que le japon remonte à l’ère préhistoriques. C'est à dire que l'on a découvert une culture sans poterie (mu doki bunka) à Iwajuku Gumma-ken, période appeler aussi avant la poterie (sen doki bunka). Grace au information glaner à Sozudai(oita-ken), Dewa (Miyazaki-ken) et Hoshino (Tochigi-ken) on peut situer les premiers ages du japon dans la préhistoire universelle, on peut même penser à un paléolithique japonais.

 Epoque Jomon (-1000 à -300)


Avec la poterie commence l'époque Jomon, époque du dessin cordé, à cause du motif décoratif principal de ces premières poteries. L’apparition de la poterie ne représente pas l’unique innovation de cette période mais elle semble amorcer un bouleversement complet et l’organisation relativement subite d’une société de chasseurs et de pêcheurs plus ou moins sédentarisés, groupements d’habitations, sépultures, représentations humaines, innovations techniques comme les pointes de flèches.
Tous ces faits s’insérant normalement dans l’évolution d’avant la poterie, n’en impliquent pas moins la formation d’un nouveau mode de vie. On considère que l’époque se termine aux environs de l’an 300 avant notre ère. Bien que le Jomon s’est par exemple terminé très tôt au Kyushu (IIIe s. avant notre ère). Dans les régions du Nord-Est (Tohoku), il s’est perpétué pendant plusieurs siècles, interprétant et transposant en une céramique somptueuse les formes et les décors complexes des bronzes chinois (type de Kamegaoka, Aomori-ken) c ’est à la fin de cette époque Jomon que l’on voit apparaître les premiers éléments d’agriculture en terrain non inondé

Epoque Yayoi (-300 à +300)


Période ou se développe la riziculture, l'usage des metaux,... Durant cette période, le Japon et la Corée du Sud (province de Minama) semblent former un seul royaume.
en -108: La Chine envahit la Corée et chasse les japonais.,
en 100: L'étroitesse du détroit de Tsushima facilite l'implantation massive de coréens dans le Japon occidental. Petit à petit, les contacts avec la Chine se multiplient. Les supports artistiques montrent la généralisation des religions naturistes (les Kami).
en 200: L'impératrice Jinko Kogo reprend la Corée (effectivement vers 360)
en 285: L'écriture chinoise (les kanjis) est adoptée officiellement (date réelle 405).

la riziculture en terres irriguées se développa, tandis que l’importation désormais massive des bronzes chinois favorisait la création d’une nouvelle poterie aux lignes simples et pures, réalisée exclusivement à l’aide du tour. Cette époque Yayoi est née du nom du lieu ou furent trouvés les premiers exemples connus de cette céramique à Tokyo.

Cette période devint prospère pour le japon car ils acquirent un outillage efficace très avancés grâce à la pierre polie, le bronze et quelque fois le fer.

Manquant de minerai, les agriculteurs yayoi reproduisirent en bois des jeux complets d’instruments aratoires, tels qu’en témoignent les sites de Karako (Nara-ken) et de Toro (Shizuoka-ken) qui révélèrent, remarquablement conservés, deux complexes villageois.

L’époque Yayoi connut d’abord les sépultures sous dolmens, surtout dans le Kyushu qui subit l’influence de la Corée, puis les cistes de pierre, enfin les sépultures dans des jarres (kamekan ) simples ou doubles. Peu à peu, à la fin de la période, les cercueils en pierre tendirent à remplacer les jarres et, parfois surmontés d’un tumulus et entourés d’un fossé carré, constituèrent la préfiguration des grandes tombes de l’époque suivante.

L’accroissement démographique qu’avait connu le Jomon permit l’organisation sociale nécessaire à la culture des terres basses inondées naturellement ou faciles à irriguer pour la riziculture. C’est à ce moment qu’apparut le bronze, sous la forme d’armes et de miroirs chinois, qui servirent bientôt de modèles. Ainsi le Kyushu est-il célèbre pour ses hallebardes spatulées, tandis que le Yamato (actuelle région de Kyoto-Nara) s’illustra par la réalisation de mystérieuses cloches sans battant (dotaku )

epoque yayoi, ere jomon, histoire du japon



©2013 - 2017 www.karando.com cms4.0.