Différents ingredient fabriquer dans l'ile d'Okinawa

Quelques ingrédients d’Okinawa

Voici une liste d’ingrédients typiques d'Okinawa

Il y a le masu, sel au goût plus prononcé que dans le reste du Japon. Comme dans de nombreux pays, le sel est entouré de croyances : il est considéré comme une bonne protection contre les esprits, on en lèche et on s’en asperge après les cérémonies bouddhistes et les funérailles. Il protège aussi des accidents de la route (il est alors mis dans un petit sac accroché dans la voiture), des malheurs de la vie et favorise aussi la bonne augure lors par exemple d’un emménagement dans une nouvelle maison.

Le sucre brun, utilisé dans la confection des bonbons et des gâteaux, est indispensable à la préparation des chinbin, crêpes au sucre brun, et aux boissons à base de riz. Il est aussi utilisé dans la confection des « donuts » d’Okinawa, les sata andagi.

Le pipatsu est une épice de la famille des poivres très répandue en Asie du Sud, et plus particulièrement à Okinawa : elle est en effet indispensable à la vie quotidienne dans les régions tropicales. Cette épice permet d’activer la transpiration en régulant la température, est excellente pour l’estomac et stimule l’appétit. Ses jeunes feuilles peuvent aussi être mangées en tempura (légers beignets).

L’awamori est aussi connu comme spécialité de l’île. Ce sake est fait à partir du riz à longs grains, riz indica, différent de celui du reste du Japon. L’awamori peut servir de remède : on le mélange à l’ail pour guérir les personnes enrhumées, au wasabi (raifort japonais, utilisé notamment dans le sushis) pour soulager les douleurs d’estomac. Les femmes aux mains et pieds froids le boivent mélangé à du fenouil. On s’en sert aussi dans la cuisine de tous les jours, pour par exemple attendrir la viande de porc et masquer les odeurs de cuisson.

ingrédient d'okinawa



©2013 - 2017 www.karando.com cms4.0.