Fetes de Février Part I

Kurokawa Noh 1-2  février  Kasuga Temple, Kushibiki, Yamagata Préfecture


La nouvelle année célébrée traditionnellement un mois plus tard dans le secteur de Kurokawa se déroule par des défilés cérémonieux et par le jeu de sept pièces de noh. Kurokawa noh qui est une histoire vieille de centaines d'année. Les acteurs du théâtre de Noah parcourent le monde afin de faire partager cet art aux japonais désireux de japonaiseries, mais ils savent que c'est dans le village de Kurokawa dans Tsuruoka que l'environnement original des pièces permet de donner au jeu traditionnel toute son ampleur. Il ne faut pas s'attendre à tout comprendre même si vous êtes japonais. Noh est une forme d'art antique japonais qui a gardé le langage d'autrefois et donc s'éloigne du japonais conversationnel. Par contre si vous arrivez à vous procurer un programme du spectacle de Noh, il vous faudra un ami japonais afin de vous expliquer la signification des idéogrammes. Ce festival est attendu par la population de Kurokawa car ils prennent à tour de rôle le fait d’accueillir le théâtre dans leur maison. Celles-ci composées de murs démontables permettent aux spectateurs de se blottir sous les gouttières tandis que la pièce est jouée dans la pièce. Tous les acteurs sont des acteurs locaux, et se composent d'hommes de jeunes âges jusqu’aux personnes âgées. Les costumes raffinés et stylisés changent le plus souvent les mouvements de l'acteur en danse et diminuent le drame de la pièce. La pièce de Noh en règle générale dure toute la nuit. C'est une soirée à thèmes ou l'on peut manger et boire. Il faut penser à se couvrir car c'est un spectacle de rue même si il a lieu dans une maison, celle ci ne comporte souvent que deux ou trois murs ce qui fait du spectacle de Noh japonais un spectacle de rue.

 

Owase Yaya Matsuri 1-5 Février Owase, Mie Préfecture


En soirée du 2 au 4 février, des jeunes hommes vêtus simplement de lanière de cuir défilent dans les rues, se bousculant les uns les autres en direction de la mer pour y plonger pour se purifier. Ce défilés donnent lieu à des événements festifs dans la ville : tir à l'arc, danse de rue, ... Le premier et le dernier jour du festival, trois maîtres du festival et leurs préposés sont habillés comme des seigneurs et dames médiévaux, marchent vers le tombeau d'Owase. Derrière eux choisis parmi les résidants de la ville, s'étire une longue procession de chars qui représentent un quartier de la ville. Les partisans de quartier criant le "Yaya" essayent de faire basculer les chars adverses.

 

Naritasan Setsubun-e 3 février Shinsho-Ji Temple, Narita, Chiba Préfecture


C'est le festival pour faire sortir le mal et faire rentrer la bonne chance dans le temple. En effet, ce festival qui se compose de lancer de graines de haricots se tient au temple de Shinsho-Ji. Ce festival attire des sumos et personnalités de la télévision chaque année. Cette cérémonie est fêtée la veille de Risshun (le premier jour du printemps dans le calendrier traditionnel japonais) devant le hall principal du temple. Souhaitant que le bien entre et le mal sortent, que la moisson soit bonne, des lutteurs de sumo deviennent des hommes de l'année et dispersent du soja au chant de "uchi de wa de fuku" (dehors les démons, dedans la chance).

 

Takisanji Oni Festival 3 février Takisanji Temple, Okazaki, Aichi Préfecture


Ce festival se compose d'une bénédiction des hommes de 42, 25 et 12 ans. On choisit parmi les personnes de l'assemble trois personnes qui ont respectivement 42, 25 et 12 ans pour qu'ils portent des masques cérémoniaux d'un père, d'une grand mère et d'un jeune garçon. Ce rituel rappelle la chasse des trois lutins qui ont été chassés par des jeunes hommes avec des torches. Ce rituel se poursuit par la sélection de jeunes gents environ 30 qui sont nés dans la même année du signe zodiacal chinois que l'année qui commence. Et ensuite on fait courir ce beau monde pour symboliser la chasse. Ce festival est célèbre dans la région de Mikawa, elle est assimilée à une cérémonie religieuse traditionnelle japonaise.

 

Nishiarai Daruma Kuyo 3 février Nishiarai Daishi Temple, Adachi, Tokyo


Ce festival est le remplacement des figurines de Daruma qui souhaitent le bien être dans la famille et dans les affaires. On apporte au temple les anciennes figurines pour qu’elles soient brûlées et on en achète une autre. Cet événement traditionnel depuis 1954 est un événement important pour le célèbre temple de Nishiarai Daishi. L’origine de ce festival remonte à l'année 826. Ce festival se déroule après avoir remplacé le Daruma, par l'entrée des moines en vêtement du prêtre des montagnes et de moines en bouddhistes. Le feu est mis au Daruma et les moines récitent leur sutra.



©2013 - 2017 www.karando.com cms4.0.